-

Nous mangeons tous du plastique !

Manger plastique - Image par yeqiancool

Déchets

Nous mangeons tous du plastique !

Par la rédaction

Le 13/08/2020 et modifié le 11/05/2021

L'histoire du plastique est longue. Elle remonterait à l'époque ancienne de l'Antiquité. Si les Égyptiens d'alors utilisaient l’un des ancêtres du plastique en guise de colle à partir du mélange de gélatine d'os et d'albumine d’œuf, ce n'est véritablement que vers la fin du XIXe siècle qu'une fabrication à base de matière synthétique est appliquée. 

Depuis, des millions de tonnes de plastiques sont sorties des chaînes de production. Aujourd'hui, cette matière devient pourtant le symbole d'un désastre, non seulement pour l'environnement, mais aussi pour l'Homme, qui en avale 5 grammes chaque semaine, soit l'équivalent du plastique contenu dans une carte de crédit bancaire.

Des microplastiques au menu

Les chapitres constituant la longue histoire du plastique se suivent, mais ne se ressemblent pas. Autrefois, ni les industriels ni les utilisateurs n'auraient trouvé d'inconvénients au plastique, car cette matière est si malléable qu'elle peut convenir à un large éventail d'exploitation, aussi bien pour la fabrication de bouteilles et le conditionnement que pour celle de divers ustensiles. 

Aujourd'hui, les organisations s'activant pour le respect de l'environnement et de la biodiversité œuvrent de concert pour alerter sur les dangers issus de son utilisation. Ce nouveau chapitre de l'histoire du plastique a débuté il y a de cela quelques années. Et les faits sont tels que chacun est appelé à prendre conscience de sa dangerosité.

Une étude mandatée par le Fonds mondial pour la nature a permis à une équipe de l'Université australienne de Newcastle d'identifier la proportion de plastique ingérée par les hommes

L'analyse consistait alors à faire un examen exhaustif des études existantes sur l'ingestion de plastique, soit 52 observations. L'équipe de recherche a ainsi mis en évidence qu'une grande partie de l'ingestion de plastique par l'Homme est réalisée par le biais d'aliments et de boissons

La synthèse de cette analyse est alors alarmante : une personne consommerait environ 5 grammes de microparticules de plastiques chaque semaine.

Nous avalons 5 gr de plastique par semaine - Schéma Julie Blanc

 

Comprise entre 0,1 et 100 µm, soit entre 0,001 et 0,1 mm, la dimension d'un microparticule semble infiniment petite par rapport à la taille humaine. 5 grammes de ces microparticules représentent tout de même l'équivalent d'une carte de crédit bancaire en plastique dans l'organisme, chaque semaine

Cette ingestion de plastique n'arrive pas « naturellement », car ces matières indiscernables à l’œil nu sont véhiculées par divers aliments et boissons comme l'eau potable, les fruits de mer, la bière ou le sel. 

L'eau potable, qui désigne à la fois l'eau du robinet et celle en bouteille, est même l'une des substances contenant le plus de microparticules de plastique. Rien que pour sa consommation d'eau hebdomadaire, une personne ingérerait en effet plus de 1 700 microparticules de plastiques, contre 10 pour la bière et 11 pour le sel.

 

Le plastique : le désastre environnemental qui finit dans l'assiette

La pollution environnementale issue de l'utilisation du plastique est avérée. Alors que le recours à l'utilisation de cette matière a explosé depuis la fin du XXe siècle, des millions de tonnes de plastique finissent dans la nature chaque année en raison des limites des systèmes de recyclage. 

Le rapport émis par le Fonds mondial pour la nature est cinglant à ce sujet : l'environnement est pollué chaque année pour le tiers par des déchets plastiques, soit environ 100 millions de tonnes

Désastre écologique du plastique - Schéma Julie Blanc

 

Une grande partie de ces résidus plastiques jetés dans la nature se retrouvent ainsi dans l'eau consommée par les hommes, que celle-ci soit de l'eau souterraine, de l'eau de surface, de l'eau du robinet ou de l'eau en bouteille. 

L'ensemble de la population marine est également concerné par l'ingestion de plastique. Les fruits de mer, qui sont consommés entiers et donc avec leur système digestif, renferment un nombre non négligeable de microparticules de plastiques, soit 182 en moyenne.

Outre les hommes qui sont donc mis au régime plastique sans le vouloir, ces matières agressent également l'écosystème en l'envahissant. Selon le Fonds mondial pour la nature, seuls 9 % des déchets plastiques ont été recyclés dans le monde. Le bilan de l'exploitation de cette matière est donc sombre pour la biodiversité, car 8 millions de tonnes de plastiques finissent dans les océans annuellement

La faune et la flore sous-marine sont ainsi menacées, mais pas seulement, car des espèces nombreuses d'oiseaux survolant les océans pour leur alimentation sont également prises au piège en ingérant ces plastiques flottant à la surface. 

Image par joelsaucedosaucedo

Des coraux aux oiseaux en passant par les millions de poissons peuplant les océans, les victimes des déchets plastiques sont innombrables.

La longue histoire du plastique serait-elle ainsi sur le point de s'achever ? La fin du plastique est encore loin de sonner, même si ce n'est pas la première fois que les lanceurs d'alerte alarment sur le sujet. 

Dans une étude parue dans la revue scientifique Environnemental Science and Technology, les conclusions des chercheurs sont équivalentes à celles évoquées dans l'observation de l'équipe de l'Université de Newcastle. L'Homme consommerait en moyenne 52 000 microparticules de plastique chaque année via son alimentation. Associée aux éléments plastiques inhalés en raison de leur présence dans l'air, cette proportion avoisinerait même 121 000 microparticules chaque année par personne.

Une chose est sûre, pour que l'histoire arrive à son terme et que s'arrêtent la pollution au plastique et l'ingestion de ces microparticules, il est encore temps d'agir. La prise de conscience doit être collective. 

Des utilisateurs aux consommateurs en passant par les gouvernants et les industriels, tous sont appelés à s'en détourner désormais en boycottant son usage

 

Réagissez : êtes-vous prêt à vous passer des produits en plastique ?

Je partage l'article

8

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top