-

Qu’est-ce qui consomme le plus dans le transport ?

Image Transport par RENE RAUSCHENBERGER

Transport

Qu’est-ce qui consomme le plus dans le transport ?

Par la rédaction

Le 03/03/2020 et modifié le 06/03/2021

L'activité humaine reste la principale source de dioxyde de carbone dans l'atmosphère en raison d'une consommation élevée d'énergie fossile. La quantité de gaz à effet émise diffère pourtant en fonction des secteurs d'activités. Si la production d'énergie et d'électricité se présente comme le plus grand émetteur de CO2 à l'échelle globale, le transport est également une source majeure de gaz à effet de serre.

Les émissions de CO2 par type de transport

Si le secteur du transport se présente comme un émetteur important de gaz à effet de serre, la quantité produite varie selon le type de transport. La route se présente notamment comme le principal émetteur avec près de 5,85 gigatonnes de CO2 rejetés en 2016. 

Selon l'étude de l'AIE (Agence Internationale de l'Énergie) ces émissions proviennent à :

  • 60 % des voitures particulières
  • 26 % du transport routier de marchandises
  • 7% du transport aérien
  • 2% du train
  • 2% des bus
  • 2% du transport fluvial et maritime
  • 1% des motos

Schéma pollution transport

Le transport représente la partie la plus importante des émissions globales de dioxyde de carbone. Pour réduire l'impact écologique, se déplacer de manière responsable est nécessaire en vue de diminuer l'utilisation des carburants fossiles. 

Pourquoi le secteur du transport est un contributeur du réchauffement climatique ?

Chaque année, plusieurs gigatonnes de CO2 sont rejetées dans l'atmosphère, accélérant la montée des températures dans le monde. Ces émissions de gaz à effet de serre sont principalement dues à la consommation d'énergies fossiles – pétrole, gaz, etc. – liée à diverses activités humaines.

Si le secteur de la production d'énergie, le secteur industriel et l'agriculture font partie des activités les plus émettrices de gaz à effet de serre, le secteur du transport est le second contributeur à l'augmentation de la concentration de CO2 dans l'atmosphère. L'utilisation des transports nécessite la combustion de carburants fossiles, ce qui accroît le volume de dioxyde de carbone émis dans l'atmosphère.

Plusieurs facteurs entrent en compte pour déterminer l'empreinte carbone d'un transport, dont le type de carburant, la distance parcourue, le type de trajet et le nombre de passagers.

Selon l'étude menée par l'AIE en 2016, le transport comptabilise 24,4 % des parts des émissions globales derrière la production de chauffage et d'électricité qui représente 41,5 % des émissions de GES dans le monde. En revanche, ce secteur constitue la première source de CO2 sur l'ensemble du territoire français avec 38 % des émissions de carbone 2017.

 

Les particuliers concernés par la fiscalité des produits pétroliers et des carburants

La TICPE, ou Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques est le principal impôt en France qui porte sur certains carburants fossiles. Cette taxe a été mise en place pour remplacer la Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers. Elle est généralement prélevée en fonction des volumes vendus.

La TICPE appliquée sur les produits pétroliers s'adresse aux particuliers alors que certains secteurs comme le transport aérien, fluvial et maritime en sont exemptés. Cette exonération fiscale a été en partie mise en place par la convention internationale de Chicago sur l'aviation civile en 1944 en vue de favoriser le développement du trafic aérien mondial. 

Si certains pays comme le Brésil, les États-Unis et le Japon ont décidé de lever cette exonération et d'instaurer la TICPE sur le carburant des vols intérieurs, la France hésite à agir. Le kérosène et les produits pétroliers destinés au transport par bateau sont les seuls carburants exempts de la TICPE. Une taxation pourrait mettre les compagnies aériennes françaises en difficulté face à la concurrence des compagnies low-cost étrangères.

 

Pourquoi le transport Aérien est-il aussi décrié ?

Les chiffres donnés ne prennent en compte que le transport national et excluent la partie internationale. Au niveau mondial le transport aérien représente 11% des émissions de CO2 du transport.

En outre vous pouvez être une personne éco-responsable et faite attention à votre environnement mais si vous prenez une fois par an l’avion pour aller en Australie, au Maldives ou aux Galapagos… votre empreinte carbone sera plus importante que celle de votre voisin qui roule avec un vieux 4x4 toute l’année...

 

Réagissez : vos propositions de solutions  pour réduire l'empreinte carbone des transports ?

Je partage l'article

4

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Geste écolo voiture Image par MikesPhotos

Quels sont les gestes écologiques en voiture ?

Voiture électrique vs voiture thermique Image par andreas160578

Les voitures électriques polluent-elles d’avantages que les thermiques ?

Image velo par Karen Warfel

Pourquoi le vélo est un des moyens de transport les moins polluants ?

train Image par Larisa Koshkina

Pourquoi le train à un bilan carbone très bon en France ?

Photo de bus de chuttersnap

Pourquoi prendre le bus plutôt que la voiture ?

Avion pollution Image par imagii

L’avion est-il le moyen de transport le plus polluant ?

Bonus-malus - Image par Ovidiu Creanga

Bonus-malus écologique : forte augmentation des prix pour les voitures les plus polluantes en 2021 ?

Pollution air voiture Ben Kerckx

Les communes interdites aux voitures de catégorie 3, 4 et 5 en France à partir de 2021

voiture respectueuse environnement - Image par Clker-Free-Vector-Images

Quels véhicules sont les plus vertueux pour l’environnement ?

SUV Pollution - Image par Alexander Lesnitsky

Les SUV plombent l’efficacité énergétique du parc automobile mondial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 commentaire(s)

johannes

06-05-2021

Il y a une erreur dans votre camembert dans le titre.... Ce n'est pas consommation mais émissions de Co2
icon arrow-top