-

Isolation de la toiture et des combles perdus ou aménageables

Isolation toiture - Image par ImAPuzzle

Habitat

Isolation de la toiture et des combles perdus ou aménageables

Par la rédaction

Le 17/09/2020 et modifié le 08/03/2021

Isolation de la toiture et des combles perdus ou aménageables

Le contraste est net entre une maison bien isolée et une autre dont les performances thermiques et énergétiques sont insuffisantes. 

Une bonne qualité de l'isolation dans un logement augure en effet de nombreux avantages pour ses occupants : le gain en confort, la réduction des factures d'énergie et surtout la préservation de l'environnement. Il est donc important d’effectuer des travaux d’isolation des combles et de la toiture.

Pourquoi isoler les combles ?

Les études réalisées par l'Agence de la transition énergétique reconnaissent que, dans les maisons anciennes, la toiture et les combles sont à l'origine d'une partie importante des déperditions thermiques, soit près d’un tiers des pertes totales de chaleur

Les statistiques du parc immobilier français précisent d'ailleurs que la majorité des habitations ont une mauvaise isolation, car environ 2/3 d'entre elles sont construites avant 1974, quand les réglementations thermiques n'existaient pas encore. 

Tout projet d'amélioration de l'isolation dans un habitat nécessite ainsi d'intervenir en priorité sur les combles et la toiture.

 

Raisons d'isoler son logement - Infographie Julie Blanc

 

Comment isoler les combles et la toiture ?

Les combles désignent le lieu s'étendant entre le plancher le plus haut de la maison et son toit. Selon l'agencement désiré par le propriétaire de la maison et en fonction l'espace disponible, les combles peuvent être aménagés pour accueillir une pièce habitable. L'endroit peut également être considéré comme perdu, lorsque tout aménagement s'avère impossible.

Dans les habitations, la chaleur se déplace naturellement vers les zones situées les plus en hauteur. Lorsque les combles sont mal isolés, les pertes thermiques vont se produire dans les combles et ensuite s'échapper à travers la toiture. La pose d'isolant sur cette partie de l'habitation est ainsi une priorité pour éviter à la chaleur de s'échapper.

Plusieurs options sont possibles pour isoler les combles et la toiture :

- Pour des combles perdus, la solution la plus courante est d'intervenir directement sur le plancher le plus en hauteur en réalisant une isolation par l'intérieur. L'opération consiste à installer un isolant directement sur le plancher des combles, en veillant à ce que les matériaux soient disposés sans discontinuité sur l'ensemble de la surface et joints aux murs.

- Une isolation par l'intérieur est également réalisable au niveau de la toiture. Cette option est recommandée lorsque les combles sont habitables. Les matériaux isolants sont alors installés sur les pentes de la toiture.

- L'isolation par l'extérieur est la troisième intervention possible. Cette option offre l'avantage de conserver l'espace habitable des combles, car la pose des matériaux isolants est effectuée depuis l'extérieur, c'est-à-dire entre les éléments de charpente et ceux du toit.

 

Quel est le meilleur isolant pour les combles et la toiture ?

Les matériaux isolants sont tous performants, mais chacun a des qualités qui sauront répondre aux objectifs de chaque projet, conformément aux techniques d'isolation envisagée et en fonction de l'aménagement de l'habitation.

Outre la performance de l'isolant, sa nature peut également être un critère de sélection. Trois familles principales de matériaux isolants existent en effet, et chacune est utilisable pour les projets d'isolation des combles et de la toiture :

- Les produits synthétiques et dérivés de l'industrie pétrochimique.

Le polyuréthane est à la fois disponible en panneaux ou en mousse à projeter sur les parties de la toiture. Les performances thermiques de cet isolant sont élevées et il a l'avantage d'être mis en œuvre rapidement.

Le polystyrène, aussi bien sous la forme expansée ou extrudée, est également un isolant idéal pour accroître les performances thermiques de la toiture et des combles. Disponible en panneaux, ce matériau a l'avantage de fournir d'excellentes performances thermiques, même s'il est inflammable et doit ainsi bénéficier d'un traitement ignifuge avant son installation.

- Les isolants recyclés ou biosourcés.

La ouate de cellulose a l'avantage d'être un isolant 100 % écologique. Les papiers et les journaux recyclés forment la grande majorité des constituants de ce matériau dont l'un des atouts est de conserver le confort thermique aussi bien dans les périodes hivernales que lors des épisodes de forte chaleur.

La laine de mouton est un autre isolant intéressant présenté sous forme de rouleaux ou de panneaux. Produit écologique, ce matériau a l'avantage d'être léger tout en étant recyclable et biodégradable. L'installation de cet isolant doit être envisagée sur des parties non exposées à l'humidité.

- Les isolants minéraux.

La laine de roche est l'un des isolants les plus faciles à mettre en œuvre. Disponible à la fois en panneaux, en mousse ou en rouleaux, ce matériau réunit de nombreuses qualités. À ses bonnes performances thermiques et acoustiques s'ajoutent une excellente résistance aux flammes, mais aussi une plus importante étanchéité par rapport à d'autres isolants minéraux.

La laine de verre est un autre isolant couramment utilisé pour la rénovation des combles et de la toiture. Son coût accessible et ses nombreux atouts sont sans doute l'une des raisons expliquant la forte adhésion des utilisateurs à l'installation de ce matériau. C'est en effet un isolant de qualité, dont les performances thermiques et phoniques sont élevées.

 

Quelle épaisseur d'isolation pour les combles et la toiture ?

La réalisation de travaux d'isolation sur une maison déjà existante est aujourd'hui une démarche qui doit se conformer aux réglementations. Des dispositifs sont en effet en vigueur en France et les travaux consistant à améliorer les performances thermiques doivent répondre à certaines exigences.

L'isolation de la toiture et des combles dans une habitation ancienne est ainsi réalisée de manière à ce que la résistance thermique minimale du matériau installé soit égale ou supérieure à 4,5 W/m².K. Pour atteindre cette valeur exigée par la réglementation, l'épaisseur de l'isolant va être primordiale. Selon les annonces des autorités publiques, la pose d'au moins 15 à 20 cm d'isolant est nécessaire en fonction du type de matériau.

Chaque isolant ayant en effet ses performances thermiques, l'épaisseur à installer est différente selon que le matériau soit par exemple de la ouate de cellulose, du polyuréthane ou de la laine de verre. Un calcul spécifique en fonction la nature de l'isolant doit ainsi être réalisé pour évaluer l'épaisseur du matériau à installer.

Je partage l'article

3

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top