-

Hausse des températures et transformation des forêts tropicales en usine à CO2

Foret tropicale usine à CO2 - Image par Rosina Kaiser

Planète

Hausse des températures et transformation des forêts tropicales en usine à CO2

Par la rédaction

Le 11/01/2021 et modifié le 11/01/2021

Les forêts tropicales d’Amérique et d’Afrique remplissent parfaitement leur rôle de puits de CO2 depuis des millénaires. Cette fonction risque de changer radicalement, si le réchauffement climatique se poursuit. C’est la crainte exprimée par des chercheurs internationaux dans une étude publiée en mai 2020.

Trois quarts des forêts tropicales exposés

En 2015, l’Accord de Paris enjoignait les pays signataires à collaborer étroitement pour contenir à +2°C la hausse des températures moyennes de la planète d’ici la fin du siècle. Cet objectif, nécessite d’énormes investissements sur tous les plans et contraint à d’innombrables réformes des politiques climatiques, de la production industrielle, du transport, de la logistique et même de la finance. Un groupe de chercheurs internationaux, menés par Martin Sullivan, de l’Université métropolitaine de Manchester et de l’Université de Leeds, souligne cependant que cet objectif demeure insuffisant.

Même si la hausse des températures est limitée à 2°C en 2100, environ trois quarts des forêts tropicales du globe seront exposés à des niveaux de chaleur supérieurs à 32 °C. 

Or, selon leurs conclusions, les capacités d’absorption et de traitement du CO2 de ces espaces verts et denses s’effritent au-delà de cette température. 

Pire, les forêts rejetteraient plus de CO2 qu’elles n’en absorbent, créant ainsi un cercle vicieux potentiellement désastreux à la fois pour l’environnement et pour l’Homme.

 

De réservoir de CO2 en cheminée à CO2

Pour parvenir à ces projections, Martin Sullivan et ses partenaires, constitués de 225 chercheurs issus des quatre coins du globe, ont mesuré le taux de dioxyde de carbone contenu dans les arbres des forêts tropicales. Leurs prélèvements, effectués dans 813 forêts tropicales de 24 pays, ont été réalisés sur plus d’un demi-million d’arbres de 10 000 espèces différentes.

Les données ont ensuite été compilées et synthétisées. Ainsi, les forêts tropicales assument très bien leur rôle de capteur de gaz à effet de serre jusqu’à une température de 32°C en journée. En dessous de ce seuil, les taux de CO2 dans les forêts restent élevés et stables. 

Par contre, au-delà de ce niveau, les mesures font apparaître une chute brutale de la teneur en gaz carbonique. 

Cela implique que les fortes chaleurs poussent les arbres tropicaux à relâcher dans l’atmosphère une grande partie des gaz carboniques qu’ils absorbent normalement.

 

Une situation d’urgence pour la planète

Un chercheur du CIRAD apporte plus de précisions : l’augmentation d’un degré seulement du mercure entraînerait la libération de 51 milliards de tonnes de dioxyde de carbone dans l’atmosphère par les forêts tropicales. Sachant que ces écosystèmes stockent actuellement l’équivalent d’un quart de siècle des émissions de carbone de l’Homme, une augmentation trop rapide de la chaleur risque de provoquer le relâchement d’une grande partie de ce stock. Cette éventualité est d’autant plus probable si le taux de mortalité des arbres ne s’améliore pas ou si leur croissance ralentit.

L’étude évoque alors l’apparition probable d’un cercle vicieux et des réactions en chaîne, dans lesquels les forêts tropicales abandonneront leur rôle de puits de CO2 pour celui d’émettrice de gaz carbonique. 

Ce glissement accélèrera forcément le changement climatique, une dégradation déjà préoccupante pour la planète et ses habitants. 

Ce rapport a le mérite d’attirer un peu plus l’attention des décideurs politiques sur l’importance et l’urgence d’adopter des mesures radicales pour contenir la hausse des températures à un niveau bien en deçà de celui fixé dans l’Accord de Paris. 

 

Je partage l'article

3

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top