-

La pollution des granulés de plastiques dans la nature

Micro plastiques

Déchets

La pollution des granulés de plastiques dans la nature

Par la rédaction

Le 03/05/2021 et modifié le 03/05/2021

Un récent décret (avril 2021), encadrera bientôt la filière industrielle des granulés de plastiques. Matières premières entrant dans la fabrication d’objet en plastique, les granulés sont une catastrophe pour l’environnement. D’une taille de quelques millimètres, les granulés de plastiques s’échappent et finissent dans la nature où ils polluent les écosystèmes et intoxiquent les animaux

 

Des mesures pour réguler la manipulation des granulés en plastiques

La loi Agec ou anti-gaspillage pour une économie circulaire est accompagnée d’un décret spécifiquement dédié à la lutte contre la pollution émanant du rejet de ces granulés de plastique dans les milieux naturels

Le texte de loi s’étend à l’ensemble des acteurs opérant dans la fabrication, la manutention, le stockage, la transformation, le transport et le recyclage de ce matériau. Le décret s’appliquera à tous les sites industriels prévus pour traiter une quantité d’au moins 5 tonnes de granulés de plastiques d’une dimension de 0,01 mm à 1cm. 

 

L’entrée en vigueur du texte est prévue pour le 1er janvier 2022.

À partir de cette date, les acteurs de la filière devront mettre en place des équipements destinés à éviter les fuites et les expulsions de cette matière hautement polluante dans l’environnement. 

De nouvelles procédures doivent ainsi être créées pour contenir les granulés de plastique afin qu’ils ne s’échappent pas, mais aussi pour les collecter au sol en cas de dispersion. De nouveaux types de filtres par exemple devront être installés à cet effet. Le décret prévoit par ailleurs l’instauration d’un calendrier spécifique pour une inspection régulière des sites concernés menée par les organismes de tutelle.

 

Les rejets de granulés de plastiques industriels dans la nature, une réalité

Granules, sphérules multicolores, microbilles ou encore paillettes, 40 000 tonnes de ces granulés s’accumulent chaque année en Europe sur les plages et dans les océans. Puisque ce chiffre peut paraître abstrait pour certains, il représente l’équivalent de la pollution de 11,5 milliards de bouteilles en plastique.

Pollution eau en bouteille

Même si la population commence tout juste à prendre conscience de cette catastrophe environnementale, les observations scientifiques autour de la fuite de ces granulés de plastiques dans la nature ne datent pas d’hier puisque les premières constatations remontent aux années 70

desastre ecologique plastique

 

Dès leur fabrication, tout au long de leur conditionnement et leur transport, lors de leur stockage ou même durant leur utilisation ou leur recyclage, les granulés de plastique peuvent être sujets à des dispersions ou des fuites et finir dans la nature.

L’état des connaissances en matière de pollution des milieux naturels aux granulés de plastique s’enrichit lentement. 

 

pollution plastique milieux naturels

 

L’une des études les plus détaillées en la matière en France est signée par l’association SOS Mal de Seine. Les observations de cette organisation sont nombreuses et apportent un regard inquiétant sur le sujet. 

L’association montre par exemple dans l’un de ses rapports qu’en France, 2 endroits sont particulièrement pollués par les granulés de plastiques industriels dérivants dans le milieu marin, à savoir le courant d’Huchet dans les Landes et l’estuaire de la Seine, au Havre.

 

Les granulés de plastiques industriels, un fléau pour l’environnement

Ces granulés « échappés » se retrouvent dans les cours d’eau et dans les mers pour finir leur course sur les berges et le littoral. Chacun a sans doute déjà été confronté à l’observation de ces minuscules particules de plastique, sur une plage ou flottant à la surface d’un cours d’eau.

Non seulement ces granulés éparpillés dans la nature sont difficilement récupérables, mais ils souillent les écosystèmes et piègent de nombreux mammifères

Certaines populations animales comme les tortues, les poissons ainsi que certaines espèces d’oiseaux sont ainsi menacées d’intoxication, voire d’extinction, en raison de la multiplication de ces granulés dans les milieux naturels.

Les industriels doivent prendre conscience que ces granulés issus de la distillation du pétrole et finalement inutilisés et disséminés dans la nature marquent tout simplement l’aberration des actions anthropiques

Ce nouveau décret servira-t-il à faire évoluer les mentalités ? Rien n’est moins sûr.

 

https://www.ecologie.gouv.fr/lutter-contre-granules-plastiques-industriels-dans-nature

https://www.senat.fr/rap/r20-217/r20-2171.pdf

 

Je partage l'article

2

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top