-

Que faire des déchets alimentaires ?

Dechets Alimentaires

Déchets

Que faire des déchets alimentaires ?

Par la rédaction

Le 28/04/2020

Restes de repas, épluchures, coquilles d’œufs, mais aussi produits périmés, plus de 10 millions de tonnes de déchets alimentaires sont produites en France chaque année. Leur volume et leur poids augmentent et exigent une logistique conséquente pour leur traitement, sans parler des nuisances, comme les odeurs. Comment valoriser ces déchets alimentaires ?

Bien trier ses déchets alimentaires pour mieux les recycler  

Avant le traitement des détritus organiques, le tri reste une étape indispensable pour mieux valoriser les déchets alimentaires. En séparant les aliments non consommés des autres déchets comme les emballages, les épluchures et les restes des repas, il vous sera plus simple de leur trouver une utilité.

En France, près de 20 kilos par an et par personne de déchets alimentaires parviennent dans les poubelles des foyers. Ils sont formés en grande partie de détritus organiques, réutilisables à travers divers processus. 

Environ 1/3 des déchets alimentaires, sont quant à eux retrouvés sous la forme de produits encore emballés indique l'Ademe. Il est aussi possible de trouver des usages à ce type de déchets, de manière à réduire le volume et le poids des détritus alimentaires parmi les ordures ménagères. 

L'un des secrets d'une valorisation de ces déchets repose donc par une séparation de ces différentes matières en faisant le tri entre les résidus organiques pouvant être transformés, les matières recyclables et des aliments entiers non utilisés. 


 

Le compostage et la méthanisation : des méthodes de valorisation efficaces

Une fois bien triés, les déchets alimentaires sont transformés pour diverses utilisations. Les déchets organiques provenant de la cuisine peuvent ainsi contribuer à la préservation de la biodiversité. En effet, le retour à la terre de ces déchets alimentaires est l'un des meilleurs moyens pour fertiliser les sols et optimiser la pousse des plantes tant dans les espaces verts que sur les terrains agricoles. 

Vous pouvez notamment composter vos ordures organiques issues des repas et de leur préparation pour en faire de l'engrais et l'utiliser dans votre jardin. Les restes alimentaires, comme les féculents, les déchets de viande ainsi que les légumes cuits, sont des matières réunissant par exemple toutes les propriétés pour réussir un compostage. 

Outre le compostage, la méthanisation est une autre procédure permettant de valoriser ces déchets alimentaires. Ce processus naturel biologique est réalisé de manière industrielle pour redonner de la valeur aux déchets de cuisine. La méthode consiste entre autres à laisser les matières organiques se décomposer dans un méthaniseur pour créer du biogaz. Cette énergie peut alors servir à produire de l'électricité ou de la chaleur pour alimenter les habitations.

 

Réduire le gaspillage alimentaire afin de limiter la production de déchets

En amont de leur valorisation, limiter la production de déchets alimentaires est également une alternative complémentaire, cette fois en réduisant le gaspillage. Les pratiques peuvent ainsi être changées en adoptant des réflexes simples qui permettront à tout un chacun de réduire le volume et le poids des détritus issus de l'alimentation. 

Il est par exemple possible de rassembler les restes alimentaires pour nourrir les animaux. Vous pouvez notamment donner les restes de table à votre chien, ou les faire collecter par des centres spécialisés. Ces organismes suivent une procédure réglementée pour transformer les déchets alimentaires afin qu'ils entrent dans la composition de la nourriture pour animaux. 

Afin de réduire le gaspillage des produits encore consommables, réutiliser les restes des aliments inutilisés lors de la préparation des repas est une option. Les épluchures, notamment celles des pommes de terre, peuvent par exemple servir à faire des chips, tandis que les fanes de carottes ou de betteraves sont parfaites pour des potages. Vous pouvez également râper le zeste des écorces d'agrumes, ou encore en faire de la confiture. 

De nombreuses pistes existent donc pour valoriser les déchets issus des repas et de leur préparation. Au préalable, un triage minutieux est cependant une étape indispensable, afin d'optimiser la réutilisation de ces restes alimentaires. La méthanisation et le compostage sont des circuits habituels pour transformer ces déchets, et certaines entreprises développent même des procédés visant à les déshydrater pour en récupérer l'eau. 

Réagissez  : quels conseils proposez-vous pour valoriser les restes issus de l'alimentation ?

Je partage l'article

0

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top