-

Développement durable : définition, enjeux et objectifs

Développement durable image de STUX

Planète

Développement durable : définition, enjeux et objectifs

Par la rédaction

Le 19/05/2020 et modifié le 11/03/2021

La société s'est transformée en profondeur depuis le XIXe siècle. D'une ère agricole et artisanale, l'industrialisation a fait émerger dans son sillage un monde à très forte vocation commerciale. 

La révolution industrielle a amorcé une grande modernisation, dont le développement économique est basé sur le commerce et les industries puisant les ressources tarissables et limitées de la planète. 

Alors qu'une population mondiale de près de 10 milliards de personnes est annoncée par les projections en 2050, le développement durable est le modèle qui permet de répondre aux besoins actuels sans compromettre ceux des générations futures

Répondre aux besoins actuels sans compromettre ceux des générations futures.

Le rapport Brundtland donne une définition du développement durable lors de la Commission mondiale sur l'environnement et le développement de l'ONU en 1987. L'expression désigne un mode de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs.

Si le mot développement est précisé dans sa définition, cette notion va bien au-delà du seul aspect économique. Bien que le développement durable fasse aussi souvent songer à une thématique d'ordre environnemental, elle intègre en fait trois piliers indissociables.

 

Histoire du développement durable

‘’Sustainable development’’ en anglais, traduit en développement durable dans la langue de Molière, est une expression utilisée l'une des toutes premières fois dans le rapport de l'ancienne Première ministre norvégienne Gro Harlem Brundtland dévoilé en 1987. 

Cette publication intitulée Notre avenir à tous est utilisée comme le document de référence pour l'organisation du Sommet de la Terre réunissant plus d'une centaine de chefs d’État en 1992 à Rio de Janeiro, Brésil. 

Ce rapport n'est en réalité qu'une officialisation d'un concept lancé quelques années auparavant basé sur la nécessité d'un développement écologique pour assurer le meilleur avenir à la planète.     

La création du club de Rome en 1968 est en effet l'un des événements initiateurs du concept de développement durable. Cette conférence voit la participation d'industriels, de scientifiques, de fonctionnaires et d'économistes représentants 52 pays. 

Les principaux enjeux environnementaux liés à une croissance économique croissante et à la démographie sont au centre de leurs discussions lors de l'événement.

L'idée de développement durable envisagé actuellement prend néanmoins une véritable ampleur planétaire lors de la conférence de Rio. 

Les conséquences du développement industriel sur l'environnement avec des catastrophes climatiques de plus en plus intenses et récurrentes sonnent alors une prise de  conscience à l'échelle du monde. 

Le développement durable devient un enjeu majeur depuis cette conférence, intégrant trois piliers indissociables, l'économie, le social et l'environnement.

 

Les 3 piliers du Développement Durable :

  1. Social : assurer l'équité grâce à un développement harmonieux de la société humaine.
  2. Économique : réduire l'extrême pauvreté grâce à une économie prospère et responsable. 
  3. Environnemental : préserver l'environnement en développant des activités respectant la capacité de renouvellement des ressources naturelles.

L'un des objectifs du développement durable est donc d'équilibrer ces 3 aspects pour créer un cercle vertueux assurant l'épanouissement de tous en garantissant le futur des générations à venir. Le mode de développement ainsi imaginé est soutenable en matière environnementale, efficace du point de vue économique et équitable sur le plan social.

Schéma développement durable

 

3 enjeux principaux et de nombreux objectifs

Social, économique et environnemental : les 3 piliers du développement durable sont également ses enjeux principaux. L'avenir des générations futures ne saurait en effet être prospère sans une organisation cohérente et responsable de ces 3 enjeux dès aujourd'hui. Même si ces 3 piliers ont longtemps été considérés comme inconciliables, le développement durable entend les associer afin de garantir à la fois les besoins actuels tout en assurant ceux des prochaines générations.

Ces enjeux intègrent des domaines divers et variés allant du climat à la gestion des énergies, en passant par l'égalité des genres ou à l'éradication de la pauvreté. Les États membres de l'ONU ont ainsi fixé en 2015 un programme de développement durable à l'horizon 2030. Dénommé Agenda 2030, il s'applique à tous les pays et annonce plus de 15 objectifs universels, dont :

  • Un travail décent et la croissance économique pour tous,
  • Des énergies propres au coût abordable,
  • Une communication et des modes de production responsables,
  • Une réduction des inégalités,
  • Des mesures relatives à la lutte contre le changement climatique.

 

Les 17 objectifs de développement durable des Nations Unis :

Objectifs de développement durable

Mise en œuvre des ODD en France

Le Forum politique de Haut Niveau pour le développement durable s'est tenu le 9 juillet 2019 à New York. 

Durant deux semaines, plus de 40 pays ont fait part de leurs progrès dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable définis par le programme Agenda 2030. 

La France a notamment présenté un point sur ses actions en faveur des ODD.

 

Où en est la France dans la mise en œuvre des ODD ?

La France fait partie des pays ayant apporté leur soutien à l'adoption de l'Agenda 2030 du développement durable en septembre 2015. D'après le rapport 2019 du Réseau de solutions pour le développement durable des Nations Unies ou SDSN, le pays se place actuellement en quatrième position à l'échelle mondiale concernant la mise en œuvre des objectifs de développement durable. 

Bien que la France totalise un score de 81,5 % d'objectifs acquis, il lui reste tout de même de nombreux défis à franchir pour atteindre l'ensemble des objectifs fixés.

Dans son ensemble, le bilan de la France est assez contrasté. Le pays est en bonne voie pour atteindre les objectifs d'éradication de la pauvreté de l'ODD1 avec un taux de pauvreté monétaire de 14,7 % en 2018 selon le rapport de l'Insee. Pourtant, la diminution de la portion de personne situation de privation matérielle est assez faible, soit -1 point par rapport à 2013.

La France obtient de bons résultats concernant l'ODD 7 avec une part de 16,3 % des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie en 2017. Sa performance en matière de santé est aussi positive, avec 67,4 % de la population en bonne santé et une espérance de vie atteignant 82,7 ans. Le pays bénéficie également d’une performance plus élevée que la moyenne de l'Union européenne en matière d'accès à une éducation de qualité. En revanche, les inégalités scolaires, sociale et entre les sexes restent encore des problèmes majeurs auxquels la France doit faire face.

 

Qu'est-ce que l'Agenda 2030 ?

L'Agenda 2030 se définit comme un programme universel axé sur les enjeux du développement durable pour la période 2015-2030. Adoptés en 2015 par l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies, 17 objectifs de développement durable ont été fixés afin de répondre aux défis mondiaux, à savoir l'éradication de la pauvreté sous toutes ses formes et à l'échelle mondiale, la lutte contre les inégalités et la protection de l'environnement.

 

Quels sont les ODD ?

ODD 1 : L'éradication de la pauvreté

Cet objectif cible principalement la lutte contre l'extrême pauvreté dans le monde, la diminution de la portion des hommes, femmes et enfants vivant dans la précarité, la mise en place de mesures de protection sociale et l'accès aux ressources et services de base.

ODD 2 : La lutte contre la faim

Pour éliminer la faim à l'échelle mondiale, cet objectif s'oriente vers l'amélioration de la nutrition des aliments, la promotion des pratiques agricoles respectueuses des écosystèmes et le maintien du bon fonctionnement des marchés de denrées pour assurer la sécurité alimentaire.

ODD 3 : L'accès à la santé

Les cibles de cet objectif sont le maintien d'une espérance de vie et d'un bien-être élevé, la mise en place d'une couverture santé accessible à tous, la réduction des inégalités face aux risques sanitaires liés à l'environnement, l'éradication des maladies et l'accès équitable aux soins et services de santé.

ODD 4 : L'accès à une éducation de qualité

L'objectif de développement durable n°4 vise à assurer l'accès à l'éducation, sans disparité entre les sexes, et à favoriser le renforcement de la qualité du système éducatif à l'échelle internationale.

ODD 5 : L'égalité entre les sexes

Cet objectif vise à mettre en œuvre des actions de lutte contre la discrimination et les violences faites aux femmes et aux filles. Il permet ainsi d'assurer le respect de leurs droits et de leurs libertés, et de favoriser l'autonomie sociale, économique et politique des femmes.

ODD 6 : L'accès à l'eau salubre et l'assainissement

L'ODD 6 a pour but de garantir un accès équitable à l'eau potable et à l'assainissement, même dans les pays en développement. Il vise aussi à assurer une gestion durable des ressources en eau.

ODD 7 : Le recours aux énergies renouvelables

Sa mise en œuvre doit garantir l'accès aux services énergétiques fiables, modernes et durables à tous. Il encourage l'augmentation de la part des énergies renouvelables à travers un cadre incitatif et financier stable.

ODD 8 : L'accès à des emplois décents

L'ODD 8 vise à maintenir un taux de croissance économique durable en encourageant les domaines d'activités à fort potentiel d'emploi. Il contribue aussi à faciliter l'embauche en accompagnant les pays dans leur politique d'insertion et de formation professionnelle et en simplifiant les démarches administratives des acteurs économiques.

ODD 9 : La promotion de l'innovation et des infrastructures durables

La modernisation et la durabilité des infrastructures sont au cœur de l'ODD 9 de l'Agenda 2030. Il encourage l'innovation et contribue à promouvoir une industrialisation plus respectueuse de l'environnement.

ODD 10 : La réduction des inégalités

La mise en œuvre de cet objectif a pour effet de garantir l'égalité dans les pays et d'un pays à un autre. Les cibles de cet objectif sont la lutte contre toutes les formes de discrimination, l'égalité des chances et le renforcement de la réglementation et de la surveillance des institutions et marchés financiers mondiaux.

ODD 11 : La création de villes et communautés durables

Cet objectif favorise le développement de villes durables, résilientes, sûres et ouvertes à tous. Pour cela, il s'oriente vers l'innovation et la gouvernance partagée.

ODD 12 : La consommation responsable

L'ODD 12 contribue au développement des modes de consommation et de production durable. L'économie circulaire, la sobriété, la mise en place de circuits courts et la sensibilisation des citoyens font partie des objectifs établis par l'Agenda 2030.

ODD 13 : La lutte contre le changement climatique

Pour limiter le réchauffement climatique à 2°C, voire 1,5°C, cette thématique de l'Agenda encourage les pays à prendre des mesures telles que la mise en place de stratégies de réductions du CO2 ou d'une économie bas-carbone.

ODD 14 : La protection de la faune et de la flore aquatique

Cet objectif s'accompagne de cinq cibles dédiées à la préservation de la biodiversité marine à l'échelle internationale. Il encourage les pays à se tourner vers une exploitation durable des ressources marines afin de lutter contre la surpêche et la pollution des océans.

ODD 15 : La protection de la faune et de la flore terrestre

L'Agenda 2030 a aussi pour objectif de préserver et restaurer les écosystèmes terrestres. Il s'oriente vers la protection de la biodiversité et la gestion durable des terres et des écosystèmes à l'échelle mondiale.

ODD 16 : La justice et la paix

Cet objectif est axé sur la mise en place d'institutions exemplaires, à tous les niveaux, et de promouvoir l'arrivé d'une société pacifique. Il assure le respect des libertés fondamentales et lutte contre toute forme de violence et d'injustice dans tous les pays.

ODD 17 : Les partenariats pour réaliser les objectifs mondiaux

L'Agenda 2030 entend renforcer les moyens de mettre en œuvre le partenariat mondial à travers l'objectif de développement durable n°17. La mobilisation de financement, le maintien du niveau de dette soutenable et le renforcement de l'accès à la technologie font partie des cibles de cette thématique pour atteindre le développement durable.

 

Image par Mystic Art Design illustration développement durable

 

La culture, pilier n° 4 du Développement durable

Si le développement durable rassemble depuis le lancement du concept 3 enjeux indissociables, certains experts considèrent qu'une quatrième sphère doit être incluse dans cette notion. 

La culture, et plus largement l'idée d'une diversité culturelle, est ainsi estimée comme un pilier supplémentaire du triptyque initial constitué de l'économie, de l'environnement et du social. 

Le Sommet de la Terre de 1992 à Johannesburg reconnaît d'ailleurs l'émergence de cette notion culturelle. 

En 2010, le CGLU ou Congrès mondial des Cités et Gouvernements Locaux Unis ou CGLU atteste même cette idée dans une publication dénommée La Culture, 4e pilier du Développement Durable.     

 

Le développement durable et l'économie circulaire

Economie-circulaire

 

L'économie de marché appliquée dans la majorité des sociétés depuis la Révolution industrielle se base sur un schéma linéaire désormais obsolète consistant à produire, à consommer puis à jeter. 

Dans l'optique d'une meilleure gestion des ressources naturelles de la planète et pour assurer la disponibilité de toutes ces ressources aux générations futures, le modèle est amené à être repensé. 

La notion d'économie circulaire prend alors tout son sens avec l'expansion du développement durable. Ce concept met l'accent sur une meilleure utilisation des matières premières et des ressources tout en privilégiant le développement économique et social de tous les acteurs de la société. 

Les innovations ainsi que l'essor des technologies numériques sont associés pleinement à cette démarche afin d'identifier les meilleures alternatives pour la promotion de produits et services en phase avec l'environnement. 

L'économie circulaire optimise ainsi une meilleure exploitation des ressources tout en impulsant la conception de produits dont la valeur est conservée le plus longtemps possible. 

L'économie circulaire instaure par ailleurs une logique de boucle qui prend en compte toutes les étapes du cycle de vie des produits et des services, de leur conception à leur destruction. 

 

Un développement durable lié à l'écologie et à l'environnement

Le terme écologie laisse souvent penser à deux notions. S'il évoque au sens large une attitude ou un courant de pensée partisan ou en faveur des convictions environnementales, le mot écologie est avant tout une discipline scientifique ayant pour objet l'environnement. 

Réunion des mots grecs oikos, pour habitat ou maison, et logos signifiant science, l'écologie est donc la science de l'habitat et par extension se concentre sur les relations des êtres vivants dans leur environnement. 

La notion de développement durable ne saurait être séparée de cette science qu'est l'écologie. 

Dans la quête de solutions promouvant une meilleure utilisation des ressources naturelles de la planète, le développement durable est lié à l'environnement, qui inclut différents milieux comme l'atmosphère, l'eau et la terre , est ainsi un point central dont l'étude est indispensable à travers l'écologie pour envisager un mode de croissance axé sur la pérennisation des ressources naturelles.  

 

Les principes du développement durable

L'histoire du développement durable retient que l'un des événements initiateurs de cette notion est la conférence de Rio de Janeiro de 1992. Si les 17 objectifs de développement durable connus actuellement étaient encore non fixés à l'époque, un ensemble de 27 principes formaient déjà une base des enjeux formulés par l'assemblée lors de l’événement. Les 17 ODD pris en compte aujourd'hui sont un reflet de ces 27 principes. 

Cet ensemble de 27 principes du développement durable est combiné à travers plusieurs orientations majeures comme : 

- La responsabilité : adopter une attitude responsable est une recommandation adressée à toutes les entités de la société, des personnes individuelles aux entreprises en passant par les États et leurs démembrements. 

La dégradation de l'environnement est en effet une conséquence des actions communes, et tous sont appelés à faire preuve de responsabilité pour enrayer la course du réchauffement climatique en mettant en application des politiques et des stratégies durables.

- La solidarité : dans sa démarche, le développement durable se veut tout d'abord garant de l'avenir des générations futures en engageant les sociétés actuelles à mettre en place des politiques propices à la conservation des ressources naturelles.

Ce principe tient ainsi de la solidarité envers les personnes qui peupleront la planète dans les périodes à venir. 

Cette même solidarité trouve également une application dans l'espace, le développement durable faisant la promotion de coopérations multilatérales et/ou bilatérales entre les pays du Nord, du Sud, de l'Est et de l'Ouest.

 

Une démarche intégrant l'ensemble de la société

Le développement durable implique une contribution de toute la société. Réussir une telle stratégie associant les dimensions environnementale, économique et sociale requiert la participation de tous. Les États mettent en place des politiques et des décisions en ce sens, et toutes les strates de la société, des citoyens aux entreprises, sont incitées à agir.

Du point de vue temporel, prévoir un horizon à long terme est ainsi requis, et tous sont appelés à prendre en compte le bien-être de chacun.

La mise en place de la responsabilité sociétale ou sociale des entreprises est une illustration de l'application du développement durable. Des réglementations encadrent cette démarche dans certains pays, réclamant aux entreprises de mesurer et de divulguer leur empreinte environnementale. Les modes de production sont dès lors transformés, de manière à réduire au mieux les impacts sur l'environnement.

Les citoyens sont également individuellement impliqués, grâce aux associations civiles qui appellent au changement de comportements en matière de consommation par exemple. Consommer de manière raisonnable, en réduisant le gaspillage et en privilégiant des produits équitables et recyclables œuvre à transformer l'économie et à préserver l'environnement.

 

Pyramide de consommation

 

Les États mettent également en place des stratégies ou des politiques de transition écologique et solidaire. En France, la loi pour une économie circulaire est promulguée en 2020 pour mieux produire, favoriser le réemploi solidaire, agir contre l'obsolescence programmée et lutter contre le gaspillage.

Le développement durable privilégie un nouveau mode de développement de la société pour organiser un meilleur avenir aux générations futures. La préservation de l'environnement est l'une des clés à cet effet, tout comme des actions en matières sociales et économiques qui feront émerger une société plus équitable, plus prospère et plus écologique.

 

Je partage l'article

9

Envie de participer à la lutte contre le réchauffement climatique avec Save 4 Planet ?

Une question : posez la sur le Forum ! ou Répondez à celles posées !  

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 commentaire(s)

icon arrow-top